Toutes mères et françaises, elles agissent souvent dans l’urgence auprès des jeunes, des femmes et des familles pour lutter contre l’obscurantisme et l’ignorance. Avec des méthodes humaines et simples, elles déconstruisent les préjugés et luttent contre la victimisation et la discrimination. Leur but? Nous donner les clés pour ouvrir les ghettos géographiques et psychologiques.

Nadia Remadna, est travailleuse sociale et présidente de la Brigade des Mères qu’elle a fondée à Sevran pour apporter des solutions concrètes à la dérive des jeunes.